« Une génération bien pessimiste | Accueil | Les trentenaires au bord de la crise de nerfs »

Commentaires

JOUNIAUX

40 ans en 2005 et je pense au contraire de votre formulation que nous avons vécu des évènements fondateurs, mais différents de la génération précédente.
La mondialisation est le plus marquant :
- multiplication des conflits 'régionaux' à l'échelle mondiale
- accroissement et mondialisation des échanges économiques
- "planétarisation" des flux d'informations
C'est un évènement distinctif que de vivre au milieu du Monde en permanence ! Et il faut bien une génération pour digérer cette mise en abîme.
Mais je vous l'accorde, il est temps de se mettre au travail avec d'autres trentenaires et jeunes quadra, pour déconstruire notre présent et reconstruire notre avenir.
A bientôt pour des propositions concrètes.
Agnès

clara

Les trentenaires sont désenchantés, dit-on ?
Primo je ne suis pas sûre que les trentenaires n'aient jamais été enchantés.
Secondo certains disent pas d'évènement fondateur pour les souder (du type Mai 68). Et la chute du Mur, c'était quoi ?
Je suis une trentenaire et j'ai franchement l'impression que cette génération très sage qu'est la mienne n'a jamais vraiment fait sa crise d'adolescence net dit merde à ses parents. Enferrée dans un capitalisme à la française au milieu des grand commis de l'Etat et autres Enarques qui font n'importe quoi (cf Crédit Lyonnais), elle a du mal à faire entendre sa voix.
Une génération chasse l'autre, non ?
Alors il serait peut-être temps que els trentenaires inventent la société qui va avec leurs rêves et leurs aspirations et la mettent en place...
Clara - 10/3/06

R.F.X.

LE FUTUR EST LE FRUIT DE LA GERMINATION PRECEDENTE.

BIENTOT EN DICTATURE
BIENTOT EN REVOLUTION
LE RITE INITIATIQUE EST EN MARCHE
LE FRANCHIRA QUI VEUT

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.